Collaboration pour l'échange de données sur l'énergie

Observatoire Régional de l’Energie

Les nouveaux observatoires

.

Les observatoires existants

.

Depuis le début des années 2000, la maîtrise de l’énergie et le développement des énergies renouvelables sont devenues des axes forts des politiques régionales mais aussi des politiques locales. L’objectif européen des 3*20, les plans climats énergie territoriaux, les Schémas Régionaux Climat Air Energie, les engagements dans des démarches de type Citergie ou Convention des maires, ont permis aux collectivités locales et autorités régionales de concrétiser la mise en place de politiques énergétiques territoriales ambitieuses.

Ces politiques publiques doivent avoir pour socle des données précises de consommation d’énergie, d’émissions de gaz à effet de serre et de production d’énergie ; l’observation régionale de l’énergie et des gaz à effet de serre est ainsi devenue indispensable.

L’observation, si elle peut prendre des formes différentes selon les régions et contextes régionaux particuliers, permet de :

  • Caractériser la situation actuelle et les défis concernant le changement climatique, identifier les tendances et les facteurs influents, définir des scénarios pour répondre aux objectifs 20-20-20 et au-delà
  • Déterminer des objectifs quantitatifs et qualitatifs, identifier des moyens, des leviers et des possibilités d’action
  • Surveiller les progrès par rapport aux objectifs visés, ajuster les ambitions et se concentrer sur l’action climatique

Le système d’observation des GES est un outil puissant et le choix d’une méthodologie et d’une approche pour sa mise en place ne sont pas neutres. En effet, les observatoires contribuent fortement à construire une représentation de l’impact régional sur le changement climatique et un cadre pour identifier les domaines de responsabilités et des priorités d’action. Les outils de comptabilité des GES et d’observation doivent donner une image globale des émissions de gaz à effet de serre créées par les activités et habitants du territoire, et ne pas être restreints géographiquement aux limites administratives de l’analyse (approche suggérée par le concept d’ «émissions territoriales »).

La mission des observatoires est de collecter, traiter et diffuser les données relatives à la consommation et à la production d’énergie et aux émissions de gaz à effet de serre. En France, vingt-deux territoires sont dotés d’un observatoire régional, et s’ils prennent des formes hétérogènes, et ont parfois des missions différentes, ils s’appuient sur quelques forces communes :

  • Une forme partenariale, avec les Régions, l’Etat et l’ADEME représentés, qui assurent un portage politique fort, à travers le financement et des comités de pilotage
  • Des fournisseurs de données, qui mettent à disposition des données qui ne rentrent pas toujours dans le domaine public
  • Des structures techniques, généralement une agence régionale de l’énergie et/ou une association de surveillance de la qualité de l’air
  • Des publications régulières, à l’échelle régionale, souvent départementale et parfois locale.

Un modèle de collaboration « gagnant-gagnant »

 

 

D4A diagram-FR

 

 

Les observatoires des régions impliquées dans DATA4ACTION en France :

L’OREGES Rhône-Alpes existe depuis 2002. Financé à parts égales par la Région Rhône-Alpes et l’ADEME, il est composé de deux structures techniques, Rhônalpénergie-Environnement (Agence Régionale de l’Energie et de l’Environnement) et AIR Rhône-Alpes (Agence Agréée de Surveillance de la Qualité de l’Air). L’Observatoire produit des bilans de consommation d’énergie finale, d’émissions de gaz à effet de serre et de production d’énergie, pour tous types de territoires rhônalpins : communes, communautés de communes, d’agglomération mais aussi SCOT, Parcs naturels régionaux, territoires à Energies Positives… Les données sont transmises aux collectivités via le site internet de l’observatoire, à travers des profils Energie Climat, des tableaux de données, des cartes interactives. L’OREGES Rhône-Alpes est en outre chargé de suivre la politique énergétique régionale déclinée dans le SRCAE adopté en avril 2014, et élabore une cinquantaine d’indicateurs. Pour plus d’informations sur l’OREGES Rhône-Alpes : www.oreges.rhonealpes.fr. Consulter les Chiffres Clés de l’Energie et des Gaz à effet de serre en Rhône-Alpes (édition 2014).

L’Observatoire Climat du Nord-Pas de Calais, porté par la DREAL, la région Nord-Pas de Calais, le département du Pas de Calais, le conseil général du Nord et l’ADEME. Son animation est assurée par le Centre de Ressource du Développement Durable (CERDD). Pour plus d’information sur l’Observatoire du Climat du Nord-Pas de Calais : http://www.observatoire-climat-npdc.org/