Collaboration pour l'échange de données sur l'énergie

Glossaire

 

A – B C D – E – F – G – H – I – J – K – L – M – N – O – P – Q – R – S  T  U – V – W – X – Y – Z

 

Analyse de la qualité des données

L’analyse de la qualité des données et la communication de données aux décideurs sont des éléments cruciaux pour la mise en œuvre et le suivi de plans d’action en faveur de l’énergie durable. La qualité des données au niveau des territoires infra régionaux est influencée par de nombreux facteurs externes (variation de la population, croissance économique,…). Ceci peut conduire à des analyses biaisées sur les tendances et les déterminants.

Climat normal

Il est généralement admis que la consommation de chauffage est proportionnelle à la rigueur climatique de l’hiver. Les consommations à climat normal correspondent aux consommations corrigées des effets de température ; les consommations à climat réel sont celles qui ont été effectivement consommées au cours de l’année.

Confidentialité des données et réglementation

Cela regroupe l’ensemble des moyens mis en œuvre par une partie afin d’éviter la divulgation d’information confidentielle (par exemple, accord de confidentialité, cryptage des données,…).

Données commercialement sensibles

Données dont la divulgation pourrait avoir pour conséquence une perte ou un gain financier pour la personne concernée par ces données ou porter préjudice à cette personne en termes professionnel, commercial.

Energie finale

L’énergie finale est l’énergie finale livrée au consommateur qui sera convertie en énergie utile. Par exemple : électricité, gaz, essence, diesel, fioul domestique,…).

Energie primaire

L’énergie primaire est l’énergie brute disponible dans la nature : bois, charbon, gaz naturel, pétrole, vent, rayonnement solaire, puissance hydraulique, géothermie,… Cette énergie n’est pas toujours utilisable telle quelle et nécessite des transformations par exemple le raffinage du pétrole pour obtenir du diesel ou de l’essence, combustion du charbon pour produire de l’électricité dans une usine thermique.

Energie utile

L’énergie utile est l’énergie dont dispose le consommateur après transformation par ses équipements : (chaudières, radiateurs, ampoules,…). La différence entre l’énergie finale et l’énergie utile réside principalement dans le rendement des appareils utilisés.

Évaluation régionale de la consommation d’énergie finale

L’évaluation régionale de la consommation d’énergie finale correspond à l’inventaire des usages de l’énergie en région. Les mesures des quantités d’énergie nécessaire reflètent les besoins de transport, éclairage, chauffage, production de biens et services,… L’évaluation de la consommation différencie également les énergies et les secteurs de consommation.

Facilitateur de planification énergétique régionale

Les facilitateurs de la planification énergétique régionale sont soit des agences régionales de l’énergie, des coordinateurs régionaux de la Convention des Maires, des instituts régionaux de statistiques énergétiques, des services des autorités locales en charge des données ou des consultants en plans d’actions en faveur de l’énergie durable. Ils jouent un rôle pivot en facilitant et organisant le processus de coopération entre les fournisseurs d’énergie et les autorités locales. Ils doivent être capable de mettre en oeuvre des services de données énergétiques et d’aider à la mise en place de structures telles que les observatoires.

Fournisseur de données

Un fournisseur de données ou source de données fournit des données aux acteurs publics pour la planification énergétique. Le fournisseur de données ou source de données peut être : une entreprise du secteur de l’énergie (producteur, transporteur ou distributeur), un institut de statistiques, une association du secteur du logement ou du secteur de l’industrie, une organisation travaillant sur la qualité de l’air, producteurs ou groupement de producteurs d’énergie renouvelable.

Gestion des données

Les activités de gestion des données comprennent l’ensemble des activités nécessaires à la collecte, le traitement, la modélisation et la diffusion des données. Ces activités sont nécessaires pour définir, mettre en œuvre et suivre un plan d’action en faveur de l’énergie durable.

Indicateurs de progrès

Les indicateurs de progrès permettent l’évaluation des plans d’action en faveur de l’énergie durable (par exemple: km de pistes cyclables, nombre annuel de passagers des transports publics).

Intensité énergétique

L’intensité énergétique est une mesure de l’efficacité énergétique d’une économie ou d’un secteur d’activité. Elle est calculée comme le rapport de la consommation d’énergie et de la production (mesurée par le produit intérieur brut ou la valeur ajoutée du secteur d’activité).

Inventaire de référence des émissions

Un inventaire de référence des émissions est une quantification des émissions de CO2 dues à la consommation d’énergie au sein du territoire d’un signataire de la Convention au cours d’une année de référence. Il identifie également les sources principales d’émissions de CO2 et les possibilités de les réduire.

Observatoire Régionale de l’énergie et des gaz à effet de serre (GES)

Un observatoire de l’énergie et des gaz à effet de serre est une structure ou une organisation dédiée au sein d’une structure collectant régulièrement des données auprès des fournisseurs de données sur l’énergie. Il traite ces données pour fournir gratuitement, aux territoires et acteurs publics des données sur l’énergie et les GES leur permettant d’élaborer leurs plans d’action en faveur de l’énergie durable.
Généralement, cette structure est :

  • Pilotée par un consortium (incluant des fournisseurs de données et des acteurs publics locaux)
  • Portée par les acteurs publics locaux et souvent intégrée dans des structures locales déjà existantes (telles que les agences de l’énergie ou des services des acteurs publiques)
  • Détenteur de compétences techniques dans le recueil, l’analyse et le traitement des données, dans la gestion de partenariats et la planification énergétique
  • Fournisseur de données et services gratuits à destination des des acteurs publics locaux et des territoires

Ces services incluent par exemple :

  • Le traitement (agrégation ou désagrégation) et la modélisation des données brutes fournies par les fournisseurs locaux, régionaux et nationaux de données sur l’énergie et les GES
  • L’identification des sources de données et la communication d’outils pour la gestion des plans d’action en faveur de l’énergie durable
  • La rédaction et la mise en place d’accords de partenariat avec les fournisseurs de données pour permettre une mise à disposition plus large des données (effet multiplicateur)
  • La mise à jour des inventaires de référence des émissions et leur suivi au niveau régional ou infra-régional.

Plan d’action en faveur de l’énergie durable

Le Plan d’action en faveur de l’énergie durable (PAED) est le document clé dans lequel le signataire de la Convention décrit la manière dont il entend atteindre son objectif de réduction des émissions de CO2 d’ici 2020. Il définit les activités et les mesures arrêtées afin d’atteindre les objectifs, de même que le calendrier de réalisation et la répartition des responsabilités à cet égard. Les signataires de la Convention sont libres de choisir le format de leur PAED sous réserve qu’il soit conforme aux principes exposés dans les directives de la Convention relatives aux PAED.

Suivi de l’inventaire des émissions

Le suivi de l’inventaire des émissions permet au autorités locales de mesurer leurs progrès par rapport aux objectifs fixés.

Tep

Tep (ou Toe) : la Tonne équivalent pétrole est l’unité courante de mesure de l’énergie utilisée par les économistes pour comparer les énergies. Une Tep est l’énergie produite par la combustion d’une tonne de pétrole moyen, ce qui représente environ 11 600 kWh.

TeCO2

La Tonne équivalent CO2 est une unité de comparaison entre les différents GES et le CO2 en termes de d’impact sur l’effet de serre.

Unités

Les préfixes représentent des multiples des unités :

  • kilo (k pour mille)
  • méga (M pour million)
  • giga (G, pour milliard)
  • téra (T, pour mille milliards)